Accueil Nous sommes le Mardi 21 Novembre 2017
Rechercher sur metronimo.com avec
Google
Logiciels de Métronimo

Logiciels ludiques pour apprendre la musique. Cliquez ici pour jouer.

Hit-Parade

English Français Español

Accueil de la bibliothèque > Aspects de la contrebasse solitaire par Anne Salliot (1994)

Aspects de la contrebasse solitaire - TROISIEME PARTIE : Exploration de l'instrument - Le pizzicato

TROISIEME PARTIE : Exploration de l'instrument > Le pizzicato

d- Le pizzicato

Le pizzicato est "aussi riche que le jeu arco et permet de grandes subtilités de phrasé". Jean-Pierre Robert dénonce la mauvaise connaissance de ce mode de jeu, dont les qualités de timbre se trouvent souvent ignorées. "On peut jouer les jeux Pont, Tasto, près du sillet."1 Le pizzicato est utilisé à des fins diverses. Dans la première pièce de In et Out de Dusapin, {pizzicato sempre), le pizz reste dans la tradition du jazz (bien qu'il s'agisse d'une musique écrite). L'oeuvre Fantasia Oscura, de Marc Monnet, écrite en 1989 "sans aucune raison autre que le plaisir d'imaginer pour le dédicataire"2, fait alterner les modes de jeu pizz et arco. Les séquences en pizz demandent une grande dextérité de la main droite au contrebassiste, rappelant ainsi les contrebassistes de jazz. Rappelons à ce propos que l'oeuvre est dédiée à Jean Paul Celea, contrebassiste ouvert sur la musique jazz.

Le pizz est noté par le mot lui-même, ou par un signe, surtout lorsqu'il offre une particularité. Le pizz Bartok, utilisé fréquemment, est noté communément . (dans Percorso F de Manzonni). La notice de Zab de P. Boivin montre une grande diversité de modes de jeux pizz réunis dans la même oeuvre :


Exemple 1. Zab, de P. Boivin

1- Jean-Pierre Robert. Modes de jeu de la contrebasse, éd. J. P. Robert, 1992.
2- Marc Monnet. Fantasia Oscura, Paris : Salabert, 1989.

<< Précédent

Suite >>

- Table des matières
- Avant-propos
- Introduction
- PREMIERE PARTIE : Présentation de l'instrument
- DEUXIEME PARTIE : Quelques aspects de l'écriture
- TROISIEME PARTIE : Exploration de l'instrument
- QUATRIEME PARTIE : Théâtre
- Conclusion
- Bibliographie
- Annexes

Rechercher dans cet ouvrage :

Imprimer cette page

Argot musical : Timbale (Faire bouillir la).

Timbale (Faire bouillir la). — Faire bouillir la marmite. (Argot militaire.) Au XVIIIe siècle, les régiments de cavalerie furent dotés d'un timbalier portant, attachées... Suite

Cliquez ici pour lire d'autres argots musicaux.

Copyright © metronimo.com - 1999-2017 - Tous droits réservés - Déclaration CNIL 1025871