Accueil Nous sommes le Mardi 21 Novembre 2017
Rechercher sur metronimo.com avec
Google
Logiciels de Métronimo

Logiciels ludiques pour apprendre la musique. Cliquez ici pour jouer.

Hit-Parade

English Français Español

Accueil de la bibliothèque > Aspects de la contrebasse solitaire par Anne Salliot (1994)

Aspects de la contrebasse solitaire - TROISIEME PARTIE : Exploration de l'instrument - Harmoniques

TROISIEME PARTIE : Exploration de l'instrument > Harmoniques

c- Harmoniques

Le registre aigu de la contrebasse est souvent atteint avec les sons harmoniques, et non plus par des notes appuyées. Si l'effort physique est alors moins spectaculaire, (la corde est touchée), la virtuosité reste présente, dans la précision de l'emplacement du doigt sur la corde. La notation consiste à inscrire un petit rond au dessus de la note à jouer en harmonique (exemple 1). L'harmonique peut être encore symbolisée par une note "losange" (exemple 2).


Exemple 1. Cinq algorithmes de P. Boivin


Exemple 2. Convergence II, de Taïra

Les sons harmoniques sont des partiels du spectre harmonique. Ils peuvent être naturels ou artificiels. Dans les sons harmoniques naturels, c'est la corde à vide qui donne le son fondamental ; dans les sons harmoniques artificiels, le premier doigt joue le rôle de sillet mobile, appuie sur la corde pour produire le son fondamental, tandis qu'un autre doigt effleure la corde. "Les sons harmoniques sonnent très bien à la contrebasse et sont fiables jusqu'au douzième partiel."1

Ce mode de jeu constituait un exercice de virtuosité dans les Concertos pour contrebasse. Il est utilisé par Dittersdorf (1739-1799) dans le Concerto pour contrebasse en mi majeur. Employées jusqu'alors en accord brisés ou en arpèges, les harmoniques sont capables de créer une mélodie avec Bottesini (Fantasia de l'opéra Lucia)2.

Aujourd'hui, Bertram Turetzky déplore le fait que les harmoniques soient souvent jouées de façon pauvre. "Crescendo et diminuendo sont possibles et nécessaires, ils peuvent être maîtrisés facilement par la pression et la vitesse d'archet."3

Les harmoniques sont utilisées à l'archet, ou en pizzicato. A l'archet, "les variations Tasto Pont produisent peu d'effet. On joue l'archet un peu plus rapidement et un peu plus Pont, pour le jeu normal"4

A l'archet, le glissando d'harmoniques artificiels produit "l'effet mouette". Il se fait de l'aigu vers le grave. Il est possible du grave vers l'aigu mais "l'effet est moins animalier"5. Ce mode de jeu créant un tel effet de timbre se retrouve par exemple dans Improvisations pour contrebasse seule, de E. Kurtz.


Exemple 1. Im provisations pour contrebasse seule, de E. Kurtz

Les harmoniques sont utilisés également en pizz dans cette même oeuvre : "pizz harmonique doigté par le pouce, la corde étant tirée par le deuxième doigt ou troisième doigt." Valentine de J. Druckman a recours à un mode de jeu similaire : "harmonique pizz, main gauche seule, pouce sur l'harmonique, pincer la corde avec le deuxième ou troisième doigt en deçà de l'harmonique." Pour un même effet recherché, la notation est différente.

1-Jean-Pierre Robert. Op. cit.
2- cité par Bertram Turetzky. The contemporary contrabass, Berkeley : University of california press, 1974, p. 61.
3-Bertram Turetzky. Ibid., p. 68.
4- Jean-Pierre Robert. Op. cit.
5- Ibid.

<< Précédent

Suite >>

- Table des matières
- Avant-propos
- Introduction
- PREMIERE PARTIE : Présentation de l'instrument
- DEUXIEME PARTIE : Quelques aspects de l'écriture
- TROISIEME PARTIE : Exploration de l'instrument
- QUATRIEME PARTIE : Théâtre
- Conclusion
- Bibliographie
- Annexes

Rechercher dans cet ouvrage :

Imprimer cette page

Argot musical : Gluckistes.

Gluckistes. — Nom des partisans de Gluck dans sa lutte contre Piccini. « A la première représentation d'Alceste, de Gluck, un pauvre diable était assis tranquillement au parterre,... Suite

Cliquez ici pour lire d'autres argots musicaux.

Copyright © metronimo.com - 1999-2017 - Tous droits réservés - Déclaration CNIL 1025871