Accueil Nous sommes le Mardi 23 Janvier 2018
Rechercher sur metronimo.com avec
Google
Logiciels de Métronimo

Logiciels ludiques pour apprendre la musique. Cliquez ici pour jouer.

Hit-Parade

English Français Español

Accueil de la bibliothèque > Aspects de la contrebasse solitaire par Anne Salliot (1994)

Aspects de la contrebasse solitaire - DEUXIEME PARTIE : Quelques aspects de l'écriture - Virtuosité de l'exécution

DEUXIEME PARTIE : Quelques aspects de l'écriture > Virtuosité de l'exécution

2- Virtuosité de l'exécution

a- Trittico per G. S.

L'exécution de Théraps semble s'organiser autour du geste, celle de Trittico per G. S. semble provenir d'une décortication extrême de chaque note, de chaque événement sonore. Reprenons l'exemple 1 p. 67, révélateur de la pièce toute entière. Le premier accord ne présente pas une difficulté technique (mi corde à vide, sib corde III). Cependant, il est doté d'une multitude d'indications, concernant :
- la nuance : fff
- la pression d'archet : "pression excessive de l'archet résultant d'une distorsion de l'attaque", accent.
- coup d'archet : tiré
- emploi de l'archet : "au talon"
- emplacement de l'archet sur la corde : ordinaire (mais qui va rapidement évoluer vers le chevalet).

François Nicolas explique : "Pour Ferneyhough, il n'y a jamais que du multiple [...] Ainsi une simple note est l'ensemble d'une hauteur, d'une durée [...] , d'une intensité et d'une expression qui lui sont propres à l'égal du timbre parfaitement spécifique qui l'affecte."1 La maîtrise de cette quantité d'instructions, par note, constitue une première difficulté. La deuxième est liée aux enchaînements d'actions. La partition n'est que "superposition et interférences entre plusieurs couches d'activités"2. L'enchaînement est concrétisé par une ligne verticale reliant l'élément d'une portée à celui d'une autre portée. Ferneyhough précise dans les notes d'interprétation que les changements brusques, de registres, de textures, ne doivent pas constituer un obstacle dans le jeu de l'interprète.

De cette densité d'information, découle inévitablement un jeu sélectif, ou approximatif. "Ferneyhough conçoit l'interprétation comme une décision."3

1- François Nicolas. "L'éloge de la complexité", Entretemps, 3, février 1987, p. 64.
2- Brian Ferneyhough. Trittico per G. S., Londres : Peters, 1989, notes d'interprétation.
3- François Nicolas. Op. cit., p. 66.

<< Précédent

Suite >>

- Table des matières
- Avant-propos
- Introduction
- PREMIERE PARTIE : Présentation de l'instrument
- DEUXIEME PARTIE : Quelques aspects de l'écriture
- TROISIEME PARTIE : Exploration de l'instrument
- QUATRIEME PARTIE : Théâtre
- Conclusion
- Bibliographie
- Annexes

Rechercher dans cet ouvrage :

Imprimer cette page

Argot musical : Harpie.

Harpie. — Femme acariâtre, toujours prête à jouer des griffes. Quand Neptune alla déclarer à la mairie du 21e les filles qu'il avait eues d'Amphitrite, ayant fait... Suite

Cliquez ici pour lire d'autres argots musicaux.

Copyright © metronimo.com - 1999-2018 - Tous droits réservés - Déclaration CNIL 1025871