Accueil Nous sommes le Vendredi 24 Septembre 2021
Rechercher sur metronimo.com avec
Google
Logiciels de Métronimo

Logiciels ludiques pour apprendre la musique. Cliquez ici pour jouer.

Hit-Parade

English Français Español

Accueil de la bibliothèque > La musique et les musiciens LA MUSIQUE ET LES MUSICIENS - CHAPITRE III - Grammaire de la musique - Contrepoint simple à deux parties. Première espèce. - Note contre note. > CHAPITRE III - Grammaire de la musique > Contrepoint simple à deux parties. Première espèce. - Note contre note.

CONTREPOINT SIMPLE A DEUX PARTIES

Première espèce. — Note contre note.

1. — On n'emploie que des consonances.
2. — On commence par une consonance parfaite, unisson, octave ou quinte1.
3. — On termine par l'unisson ou l'octave précédés de la sensible.
4. — En dehors de la première et de la dernière mesure, l'unisson est défendu; le croisement l'est partout.
5. — Il est interdit de faire entendre la même note plus de deux fois consécutivement.
6. — On ne doit pas faire deux octaves ni deux quintes de suite, ni d'octave ou de quinte directe2.
7. — On ne doit pas faire plus de trois tierces ou trois sixtes de suite.
8. — On ne doit employer la sixte sur le cinquième degré qu'à la condition qu'elle puisse être accompagnée par une tierce; sans cela il en résulterait une quarte sous-entendue3, et la quarte, étant dissonance, est défendue, même sous-entendue.
9. — Les seuls mouvements mélodiques à employer sont ceux de seconde mineure et majeure, tierce mineure et majeure, quarte juste, quinte juste, sixte mineure et octave juste4.
10. — Les fausses relations d'octave et de triton sont défendues, sauf en mineur du troisième au sixième degré altéré.
11. — On ne doit moduler qu'aux tons voisins.
12. — On doit éviter la répétition des mêmes contours mélodiques à peu de distance.

A part cela, on peut faire tout ce qu'on veut; ce qui n'empêche qu'au début on se sent singulièrement gêné, et que pendant quelque temps il semble qu'on ne peut se mouvoir; mais on s'y fait, et on arrive à prendre un grand plaisir à ce qui a paru d'abord un casse-tête.

Et qu'on ne s'y trompe pas, ces règles ne sont nullement vexatoires, elles ont chacune leur raison d'être, même facile à découvrir; ainsi :

La prohibition des dissonances, des octaves et quintes consécutives ou attaquées directement, ainsi que des fausses relations, a pour but d'éviter la dureté; celle des séries de tierces ou sixtes, des notes répétées, des contours similaires, supprime la monotonie; l'interdiction des croisements prévient la confusion et le manque d'équilibre entre les sonorités des différentes voix; le choix des mouvements mélodiques les plus simples et des modulations les plus naturelles oblige à écrire dans un style sobre et sans affectation, en même temps qu'il évite les difficultés d'exécution inutiles. Rien de tout cela n'est donc superflu5.

Il en est de même des règles suivantes, concernant les autres espèces. Pour éviter des redites, je ne mentionnerai dorénavant que les dispositions nouvelles concernant chaque espèce, et il demeure entendu que les règles une fois énoncées demeurent en vigueur tant qu'elles ne sont pas formellement abrogées ou modifiées par un nouveau paragraphe.

1. En contrepoint, la quarte est une dissonance.
Les seules consonances sont : l'unisson, l'octave et la quinte justes (consonances parfaites); la tierce et la sixte majeures et mineures (consonances imparfaites).
Tout autre intervalle est dissonant.
2. Celte règle est la même qu'en harmonie, mais ici elle n'admet aucune exception.
3. On aurait le sentiment
4. Les plus petits mouvements diatoniques, plus l'octave. Aucun mouvement chromatique.
5. Je ne donne ici qu'un seul exemple; mais l'étudiant contrepointiste est tenu d'en trouver au moins six, en plaçant la partie donnée trois fois au grave et trois fois à l'aigu. Les exercices de contrepoint offrent en général un développement moyen de douze à vingt mesures; j'ai dû considérablement restreindre mes exemples, en raison des dimensions de ce volume; ils n'ont pour but que de donner une idée exacte de ce genre de travail.

<< Précédent

Suite >>

- Accueil
- CHAPITRE PREMIER : Étude du son musical
- CHAPITRE II : Le matériel sonore
- CHAPITRE III : Grammaire de la musique
- CHAPITRE IV : Esthétique
- Chapitre V : Les grandes étapes de l'art musical

Rechercher dans cet ouvrage :

Imprimer cette page

Imprimez vos photos différemment
Puzzles en bois

Copyright © metronimo.com - 1999-2021 - Tous droits réservés - Déclaration CNIL 1025871