Accueil Nous sommes le Lundi 27 Septembre 2021
Rechercher sur metronimo.com avec
Google
Logiciels de Métronimo

Logiciels ludiques pour apprendre la musique. Cliquez ici pour jouer.

Hit-Parade

English Français Español

Accueil de la bibliothèque > La musique et les musiciens LA MUSIQUE ET LES MUSICIENS - CHAPITRE III - Grammaire de la musique - Exposé du système harmonique. Accords dissonants. Accords de neuvième. > CHAPITRE III - Grammaire de la musique > Exposé du système harmonique. Accords dissonants. Accords de neuvième.

En ajoutant à un accord de septième de dominante une tierce supérieure, qui sera forcément, selon le mode, majeure ou mineure, on obtient soit l'accord de neuvième majeure de dominante, soit l'accord de neuvième mineure de dominante.

Cet accord contient deux dissonances, la septième et la neuvième1.

Les renversements sont si peu usités que je' n'en parle que pour mémoire; le quatrième est même impraticable, la neuvième excédant l'octave, limite du renversement.

Les accords de 7e de dominante, de 7e de sensible, de 7e diminuée, de 9e majeure et de 9e mineure de dominante, qui constituent, comme on le verra plus tard, un groupe spécial (celui de l'harmonie dissonante naturelle), présentent une particularité intéressante. Ils peuvent tous admettre la tonique comme basse, au-dessous de leur basse normale, et sous cette nouvelle forme ils revêtent de nouveaux aspects, sans cesser d'être, pour cela, les mêmes accords qu'ils étaient auparavant.

Prenez un accord de 7e de dominante , un accord de 7e de sensible , un accord de 7e diminuée , un accord de 9e majeure et un de 9e mineure ; donnez-leur à tous comme basse leur tonique commune (ut}, et vous aurez sous les yeux la famille des accords dits : sur-tonique.

(a) Accord de 7me de dominante sur-tonique. (S'appelle aussi, dans certains traités, accord de 11me de tonique.)
(b) Accord de 7me de sensible sur-tonique.
(c) Accord de 7me diminuée sur-tonique.
(d) Accord de 9me majeure de dominante sur-tonique, résumant les accords a et b.
(e) Accord de 9me mineure de dominante sur-tonique, résumant les accords a et c.
(Les accords b, c, d, e, s'appellent aussi parfois accords de 13me de tonique.)

Les trois premiers contiennent cinq sons, les deux autres en présentent six ; aucun d'eux ne peut être soumis à l'opération du renversement, qui, en déplaçant la note de basse, leur enlèverait leur caractère spécial d'accords sur-tonique.

Il n'y a pas d'autres accords que ceux décrits ci-dessus, mais ils peuvent être soumis à bien des transformations, qui vont jusqu'à les rendre presque méconnaissables pour tout œil insuffisamment exercé.

Quelques-unes de ces transformations peuvent être expliquées dès ici. Ce sont celles qui ont trait au redoublement ou à la suppression de certaines notes et aux diverses positions des accords. Les autres ne pourront être comprises qu'un peu plus loin, après l'exposé des lois qui régissent les enchaînements d'accords.

1. Si l'on supprime la basse d'un accord de neuvième, il en résulte un accord de septième de sensible ou de septième diminuée.

<< Précédent

Suite >>

- Accueil
- CHAPITRE PREMIER : Étude du son musical
- CHAPITRE II : Le matériel sonore
- CHAPITRE III : Grammaire de la musique
- CHAPITRE IV : Esthétique
- Chapitre V : Les grandes étapes de l'art musical

Rechercher dans cet ouvrage :

Imprimer cette page

Imprimez vos photos différemment
Puzzles en bois

Copyright © metronimo.com - 1999-2021 - Tous droits réservés - Déclaration CNIL 1025871