Accueil Nous sommes le Lundi 27 Septembre 2021
Rechercher sur metronimo.com avec
Google
Logiciels de Métronimo

Logiciels ludiques pour apprendre la musique. Cliquez ici pour jouer.

Hit-Parade

English Français Español

Accueil de la bibliothèque > La musique et les musiciens LA MUSIQUE ET LES MUSICIENS - CHAPITRE III - Grammaire de la musique - Exposé du système harmonique. Accords consonants - Deuxième renversement. > CHAPITRE III - Grammaire de la musique > Exposé du système harmonique. Accords consonants - Deuxième renversement.

Celui de l'accord parfait majeur contient une quarte juste et une sixte majeure.

Celui qui provient de l'accord parfait mineur n'en diffère que par la sixte, qui est mineure, la quarte restant juste,


tandis que dans le deuxième renversement de l'accord de quinte diminuée se retrouve, accompagné d'une sixte majeure, son renversement, la quarte augmentée.

Aussi désigne-t-on le plus souvent ce dernier sous le nom spécial d'accord de quarte augmentée et sixte.

Tout accord fondamental fournissant un deuxième renversement tout comme un premier, par la simple interversion des sons qui le composent, on rencontre tout naturellement les éléments d'un accord de quarte et sixte sur chacun des degrés de la gamme diatonique, soit d'un mode, soit de l'autre, en prenant pour basse la quinte des accords fondamentaux, qui est en même temps la tierce des accords de sixte, premiers renversements.

C'est ce qu'on voit dans, le tableau suivant, ou chaque degré d'une gamme, d'abord majeure, ensuite mineure, est présenté pourvu de son accord de quarte et sixte :

à l'exception du septième degré de la gamme mineure, sur lequel se trouve transportée la lacune déjà signalée, ce qui le rend incapable de porter un accord de quarte et sixte qui devrait s'appeler quarte diminuée et sixte.

L'ensemble du système des accords consonants, que j'ai dû, pour plus de clarté, étudier préalablement accord par accord, se trouve donc résumé et placé sous l'œil dans les tableaux suivants, en majeur et en mineur :


On voit qu'il dérive directement du système de la tonalité, dont il n'est, pour mieux dire, que l'extension, la conséquence forcée. — Il en est de même pour celui des accords dissonants que nous allons voir de suite, et qui ne présente pas plus de complication.

<< Précédent

Suite >>

- Accueil
- CHAPITRE PREMIER : Étude du son musical
- CHAPITRE II : Le matériel sonore
- CHAPITRE III : Grammaire de la musique
- CHAPITRE IV : Esthétique
- Chapitre V : Les grandes étapes de l'art musical

Rechercher dans cet ouvrage :

Imprimer cette page

Imprimez vos photos différemment
Puzzles en bois

Copyright © metronimo.com - 1999-2021 - Tous droits réservés - Déclaration CNIL 1025871