Accueil Nous sommes le Mardi 21 Novembre 2017
Rechercher sur metronimo.com avec
Google
Logiciels de Métronimo

Logiciels ludiques pour apprendre la musique. Cliquez ici pour jouer.

Hit-Parade

English Français Español

Accueil de la bibliothèque > Aspects de la contrebasse solitaire par Anne Salliot (1994)

Aspects de la contrebasse solitaire - TROISIEME PARTIE : Exploration de l'instrument - Utilisation des ressources percussives

TROISIEME PARTIE : Exploration de l'instrument > Utilisation des ressources percussives

B- Utilisation des ressources percussives

1- Fonctions de la contrebasse-percussion

La contrebasse dans les ensembles de jazz se voit souvent attribuer une fonction harmonique certes, mais également une fonction percussive. Bertram Turetzky explique qu'en jouant de la contrebasse dans un ensemble de jazz, on joue avec la famille des percussions.1 La contrebasse assure en effet un soutien rythmique par le débit de son discours, ou réellement percussif (mode de jeu slap ou frappé sur la caisse).

La contrebasse-percussion constitue un atout favorable à l'élaboration d'une polyphonie de timbres : timbre de l'instrument de percussion, timbre de l'instrument à cordes. Le mode de jeu percussif, comme reflet de l'éclatement de l'identité de l'instrument, semble intéresser particulièrement les compositeurs.


Exemple 1. Zab, de P. Boivin

Le système d'une ligne dans la zone la plus basse, représente la partie de percussion.

Dans cette même oeuvre, l'auditeur assiste à de véritables solos de percussion, remarquables, dans leur conception même, dans la recherche de timbre différents et contrastés, et dans l'exécution de l'interprète.

Dans Alice de Finissy, oeuvre théâtrale, mettant en valeur la relation entre le contrebassiste et son instrument, la contrebasse-percussion est utilisée beaucoup plus ponctuellement. L'effet percussif revêt un caractère expressif. La contrebasse-percussion devient un moyen d'exprimer, de traduire l'état psychologique de l'interprète. Après avoir exécuter quelques notes dans une nuance ffffff, "avec grande passion et énergie", l'interprète doit frapper violemment la caisse. Ce caractère particulier de l'utilisation de jeux percussifs ne prend son véritable sens, que replacé dans son contexte.

Une fois de plus, de chaque oeuvre, se dégage un intérêt particulier, dans l'utilisation de la contrebasse devenue véritable instrument de percussion.

1- Bertram Turetzky, Conférence, Festival international de contrebasse, Avignon, août 1994.

<< Précédent

Suite >>

- Table des matières
- Avant-propos
- Introduction
- PREMIERE PARTIE : Présentation de l'instrument
- DEUXIEME PARTIE : Quelques aspects de l'écriture
- TROISIEME PARTIE : Exploration de l'instrument
- QUATRIEME PARTIE : Théâtre
- Conclusion
- Bibliographie
- Annexes

Rechercher dans cet ouvrage :

Imprimer cette page

Argot musical : Badigoinces (Accorder ses).

Badigoinces (Accorder ses). — S'apprêter à chanter. Les chanteurs ont emprunté les badigoinces (les lèvres, la bouche), à la langue de Rabelais. Jouer des... Suite

Cliquez ici pour lire d'autres argots musicaux.

Copyright © metronimo.com - 1999-2017 - Tous droits réservés - Déclaration CNIL 1025871