Accueil Nous sommes le Samedi 18 Novembre 2017
Rechercher sur metronimo.com avec
Google
Logiciels de Métronimo

Logiciels ludiques pour apprendre la musique. Cliquez ici pour jouer.

Hit-Parade

English Français Español

Accueil de la bibliothèque > Aspects de la contrebasse solitaire par Anne Salliot (1994)

Aspects de la contrebasse solitaire - DEUXIEME PARTIE : Quelques aspects de l'écriture - Polyphonie virtuelle

DEUXIEME PARTIE : Quelques aspects de l'écriture > Polyphonie virtuelle

b- Polyphonie virtuelle

La polyphonie virtuelle est l'exploitation de la succession de notes, et non plus de la simultanéité de notes. "Virtuellement, il y a bien deux lignes, elles sont données selon deux circuits de durée différents de sorte qu'elles puissent s'emboîter l'une dans l'autre."1 Une conduite des voix existe toujours, virtuelle, car sans simultanéité de voix. La polyphonie virtuelle adopte des principes d'écriture similaires à ceux développés par Bach, notamment dans les suites pour violoncelle seul. L'hommage à Jean Sébastien Bach fait référence à une telle écriture. De nombreuses autres oeuvres l'utilisent également.


Exemple 1. Sonate de Schroeder

Dans l'exemple ci-dessus, le fa dièse constitue une note gelée, puisqu'il apparaît toujours dans le même registre. La note gelée permet la distinction de deux voix. La polyphonie virtuelle qui en résulte est davantage mise en valeur par l'utilisation d'un registre grave, pour la voix inférieure et d'un registre aigu pour la voix supérieure. Fréquemment, quelques notes d'un registre extrême se détachent d'un groupe de notes/créant ainsi un effet polyphonique, parfois accentué par le phénomène de résonance de la corde.


Exemple 2. La signature, la date... de G. Aperghis

Cappricio de Mastrogiovanni oppose le registre aigu au registre grave. Au contraste des hauteurs de notes, s'ajoute un dialogue du geste du contrebassiste : les notes du registre aigu sont réalisées par la main droite, en bas de la touche, celles du registre grave par la main gauche en haut de la touche (sur la corde grave IV). Le mode jeu pizzicato permet un tel effet.


Exemple 1. Capriccio de Mastrogiovanni

1- Geneviève Mathon. Les rumeurs de la voix, thèse de doctorat, Université Paris VIII Saint Denis, 1988, p. 41.

<< Précédent

Suite >>

- Table des matières
- Avant-propos
- Introduction
- PREMIERE PARTIE : Présentation de l'instrument
- DEUXIEME PARTIE : Quelques aspects de l'écriture
- TROISIEME PARTIE : Exploration de l'instrument
- QUATRIEME PARTIE : Théâtre
- Conclusion
- Bibliographie
- Annexes

Rechercher dans cet ouvrage :

Imprimer cette page

Argot musical : Cornemuseux.

Cornemuseux. — Joueur de musette, dans l'argot des paysans, habitués à transformer les eurs en eux.

Cliquez ici pour lire d'autres argots musicaux.

Copyright © metronimo.com - 1999-2017 - Tous droits réservés - Déclaration CNIL 1025871