Accueil Nous sommes le Dimanche 19 Novembre 2017
Rechercher sur metronimo.com avec
Google
Logiciels de Métronimo

Logiciels ludiques pour apprendre la musique. Cliquez ici pour jouer.

Hit-Parade

English Français Español

Accueil de la bibliothèque > Aspects de la contrebasse solitaire par Anne Salliot (1994)

Aspects de la contrebasse solitaire - DEUXIEME PARTIE : Quelques aspects de l'écriture - Exploitation des harmoniques

DEUXIEME PARTIE : Quelques aspects de l'écriture > Exploitation des harmoniques

2- Exploitation des harmoniques

    Avec l'exploitation des harmoniques, il n'y a pas réellement d'écriture polyphonique (en opposition avec une écriture en double corde, à deux portées...). L'effet polyphonique est cependant recherché.
    Le mode de jeu sul ponticello implique dans des oeuvres antérieures au vingtième siècle un jeu d'archet vers le chevalet. Berlioz défini ainsi des "sons un peu âpres que tire l'archet quand on le rapproche du chevalet1" Cet emplacement de l'archet sur les cordes agit sur la nuance, sur la qualité du son. Encore utilisé dans la musique contemporaine d'une telle façon, le mode de jeu sul ponticello se trouve fréquemment adapté aux exigences du compositeur. L'archet doit se situer beaucoup plus proche du chevalet, voire sur le chevalet. Il en résulte un empilement complexe d'harmoniques, qui varie selon la pression de l'archet, l'emplacement de l'archet sur la corde, la vitesse d'archet... La fondamentale (qui est la note écrite sur la partition) peut disparaître, au profit d'une complexité plus grande. Xénakis écrit dans les notes d'interprétation de Théraps : "Le son Pont, doit être plein d'harmoniques supérieures de sorte que le son fondamental n'émerge qu'à peine."2 L'exemple d'un extrait de C'est bien la nuit de Scelsi est lui aussi révélateur :


Exemple 1. C'est bien la nuit, de G. Scelsi

Le jeu ponticello implique un effet polyphonique, puisqu'il y a empilement d'harmoniques ; mais il ne peut prévoir quelles harmoniques vont être concernées. Les sons multiphoniques, qui résultent eux aussi d'un empilement d'harmoniques sont anticipés. Jean-Pierre Robert dans son ouvrage sur les modes de jeu de la contrebasse propose un tableau des sons multiphoniques. Il remarque que "s'agissant de la première communication sur ce sujet, toute étude gagnera à être confrontée au temps, à l'expérience d'autres contrebassistes, aux traitements électroniques... "3


Exemple 1. Modes de jeu de la contrebasse, de J. P. Robert

Le dernier des Cinq algorithmes de Philippe Boivin explore les richesses harmoniques du son (la pièce s'intitule d'ailleurs Spectral). Le compositeur utilise entre autres, les sons multiphoniques.


Exemple 2. "Spectral", Cinq algorithmes, de P. Boivin

La main gauche effleure donc les notes marquées par un losange. Philippe Boivin spécifie : "les cordes effleurées à la quarte augmentée et sur les doigtés notés en quarts de tons produisent des multiphoniques."4

La pièce J'ai tant rêvé de Sharon Kanach utilise ce même principe. La notation est différente : le compositeur précise pour quelques notes "sons multiphoniques".

1- Cité par Anne Penesco. Les instruments à archet dans les musiques du vingtième siècle, Paris : Champion, 1992, p. 177.
2-lannis Xénakis. Théraps, Paris : Salabert, 1976, notes d'interprétation.
3- Jean-Pierre Robert. Modes de jeu de la contrebasse, éd. J. P. Robert, 1992.
4- Philippe Boivin. Cinq Algorithmes, Paris : Salabert, 1991, notes pour l'interprétation.

<< Précédent

Suite >>

- Table des matières
- Avant-propos
- Introduction
- PREMIERE PARTIE : Présentation de l'instrument
- DEUXIEME PARTIE : Quelques aspects de l'écriture
- TROISIEME PARTIE : Exploration de l'instrument
- QUATRIEME PARTIE : Théâtre
- Conclusion
- Bibliographie
- Annexes

Rechercher dans cet ouvrage :

Imprimer cette page

Argot musical : Écorcher un morceau.

Écorcher un morceau. — En exécuter l'auteur, comme seul pourrait le faire l'exécuteur des hautes-œuvres. (Argot musical.) On a raconté qu'une dame, pour simplifier les morceaux de... Suite

Cliquez ici pour lire d'autres argots musicaux.

Copyright © metronimo.com - 1999-2017 - Tous droits réservés - Déclaration CNIL 1025871