Accueil Nous sommes le Samedi 18 Novembre 2017
Rechercher sur metronimo.com avec
Google
Logiciels de Métronimo

Logiciels ludiques pour apprendre la musique. Cliquez ici pour jouer.

Hit-Parade

English Français Español

Accueil de la bibliothèque > Argot musical ARGOT MUSICAL - Toquade. > Toquade.

Toquade. — Manie.

La toquade est au coup de marteau ce que le tic-tac de la toquante est au bim-bom de la battante.

Chaque maestro a sa toquade caractéristique. Carpani raconte que Gluck, pour échauffer son imagination et se transporter en Aulide ou à Sparte, avait besoin de se trouver au milieu d'une belle prairie : là, son piano devant lui, et deux bouteilles de Champagne à ses côtés, il écrivait en plein air ses deux Iphigénies et son Orphée.

Sarti, au contraire, ne pouvait composer que pendant la nuit, enfermé dans une chambre vaste, obscure, éclairée à peine par la lueur d'une lampe funèbre suspendue au plafond.

Sacchini ne pouvait trouver la moindre mélodie s'il n'avait auprès de lui ses jeunes chats et sa dame de cœur.

Paisiello composait dans son lit. C'est entre deux draps qu'il trouva son Barbier de Séville.

Haydn ne se mettait jamais au piano pour improviser sans avoir au doigt la bague que le grand Frédéric lui avait envoyée.

Beethoven avait la toquade des déménagements et Berlioz celle des orchestres monstres. Auber était atteint d'équitatiomanie, Rossini de gastromanie et Meyerbeer de retouchomanie.

<< Précédent

Suite >>

Rechercher dans cet ouvrage :

Imprimer cette page

Argot musical : Grand opéra.

Grand opéra. — Parfois le hasard fait qu'au jeu du nain jaune, un des joueurs se débarrasse de toutes ses cartes au premier tour; cela s'appelle Grand opéra; il ramasse alors... Suite

Cliquez ici pour lire d'autres argots musicaux.

Copyright © metronimo.com - 1999-2017 - Tous droits réservés - Déclaration CNIL 1025871