Accueil Nous sommes le Dimanche 19 Novembre 2017
Rechercher sur metronimo.com avec
Google
Logiciels de Métronimo

Logiciels ludiques pour apprendre la musique. Cliquez ici pour jouer.

Hit-Parade

English Français Español

Accueil de la bibliothèque > Argot musical ARGOT MUSICAL - Barytoner. > Barytoner.

Barytoner. — Vieux mot français que nos ancêtres traduisaient par cette métaphore hardie: Avoir un faux-bourdon au fond de ses chausses.

« Rabelais, dit G. Kastner, dans son style gaillard, dit la chose crûment, mais avec gentillesse (voir Gargantua, chap. VII.) et Dante, le sérieux et austère poète, n'y met pas plus de façon. Le son irrévérencieux que laisse échapper le grand diable Barbariccia à la fin du XXIe chant du poème de l'Enfer, est comparé par l'auteur au son de la trompette. » (Parémiologie musicale de la langue française)

Ajoutons que Voltaire, plus audacieux que ses illustres devanciers, a imaginé de doter la Renommée d'une trompette barytonant.
(Voir Sonner de la trompette.)

Dans son histoire de l'Opéra-Comique, Des Boulmiers raconte qu'un nommé Léger, domestique de Favart, animé par l'amour des arts, et voulant se consacrer au théâtre, débuta dans la parodie de Thésée, à la foire Saint-Germain, en 1745, par la moitié d'un bœuf. Pour faire entendre ceci, il est nécessaire d'expliquer que, dans le triomphe de Thésée, la monture de ce héros était le bœuf gras, figuré par une machine de carton qui se mouvait au moyen de deux hommes renfermés dans l'intérieur, le premier debout, mais un peu incliné; le second, la tête appuyée sur la chute des reins de son camarade. Léger obtint la préférence pour faire le train de devant. Gonflé d'aliments et de gloire, il barytona au point que son collègue en pensa suffoquer. Celui-ci, dans son premier mouvement, pour se venger de l'effet sur la cause, mordit bien serré ce qu'il trouva sous ses dents. Léger fit un mugissement épouvantable; le bœuf gras se sépara en deux; une moitié s'enfuit d'un côté, une moitié de l'autre, et le superbe Thésée se trouva à terre étendu de son long. On eut beaucoup de peine à continuer la pièce.

<< Précédent

Suite >>

Rechercher dans cet ouvrage :

Imprimer cette page

Argot musical : Du coton!

Du coton! — Cri poussé par les dilettantes impressionnables condamnés à subir une musique qui leur déplaît. (Voir Cure-oreilles.)

Cliquez ici pour lire d'autres argots musicaux.

Copyright © metronimo.com - 1999-2017 - Tous droits réservés - Déclaration CNIL 1025871