Accueil Nous sommes le Vendredi 17 Novembre 2017
Rechercher sur metronimo.com avec
Google
Logiciels de Métronimo

Logiciels ludiques pour apprendre la musique. Cliquez ici pour jouer.

Hit-Parade

English Français Español

Accueil de la bibliothèque > Argot musical ARGOT MUSICAL - Arrangeurs. > Arrangeurs.

Arrangeurs. — Compositeurs, chefs d'orchestre, directeurs, éditeurs, amateurs, chanteurs, instrumentistes ou même chefs de claque accommodant la musique des autres à des sauces variées. (Argot musical.)

Mozart a instrumenté les oratorios de Hsendel et, juste châtiment, Mozart a été réinstrumenté à son tour. On a bourré Figaro et Don Juan d'ophicléides et de grosse caisse.

— « C'est indigne! c'est affreux! disait un jour à Berlioz l'auteur de la Vestale; mais on me corrigera donc aussi, moi, quand je serai mort?
— « Dame! mon cher Spontini, vous avez bien corrigé Gluck. »

Habeneck aimait à promener son crayon rouge sur les partitions qu'il devait conduire.

« Il arrangeait, arrangeait, arrangeait. »

L'entrée des contrebasses du fameux scherzo de la symphonie en ut mineur de Beethoven n'étant pas de son goût, il biffa l'entrée des contrebasses.

Il eut, un jour, à ce sujet une chaude discussion avec Berlioz que celui-ci termina en s'écriant : «Si Beethoven revenait au monde et si, en entendant sa symphonie comme vous l'avez arrangée, il demandait qui s'est avisé de lui donner là une leçon, d'instrumentation, vous feriez en sa présence une singulière figure. Oseriez-vous lui répondre : c'est moi? Lulli cassa un jour un violon sur la tête d'un musicien de l'Opéra qui lui manquait de respect; ce n'est pas un violon, mais une contrebasse que Beethoven casserait sur la vôtre. »

Berlioz, qui lança tant de foudres contre les arrangeurs, ne put lui-même échapper à la contagion. De même que Castil-Blaze, dont il avait anathématisé le Robin des Bois, l'auteur des Troyens se rendit coupable du crime ,de lèse-Weber, en soudant par des récitatifs les pages inspirées du Freyschutz.

Rossini raillait en entendant parler des changements, des broderies et des platitudes que ses interprètes introduisaient dans ses opéras.

— « Ma musique n'est pas encore faite, disait-il, on y travaille. Mais ce n'est que le jour où il n'y restera plus rien de moi qu'elle aura acquis toute sa valeur. »

Pendant longtemps on joua la moitié du quatrième acte de Moïse, pour servir de lever de rideau avant un ballet. Le directeur de l'Opéra, rencontrant un jour Rossini, l'aborde avec ces mots : « Eh bien, cher maître, nous jouons demain le quatrième acte de votre Moïse. »
— Bah! tout entier? réplique le maestro.

Tirons le bouquet des artifices employés par les arrangeurs, en reproduisant cette affiche de 1808, citée dans les souvenirs d'A. Adam :

THÉÂTRE DE GIVET

Aujourd'hui, pour célébrer la présence dans nos murs de notre célèbre compatriote

M. MÉHUL

La première représentation de

UNE FOLIE

Opéra-comique en deux actes, de MM. Bouilly et Méhul.

Nota. — Dans l'intérêt de la pièce, on a cru devoir supprimer les morceaux de musique qui ralentissaient la marche de l'action.

(Voir Décompositeur, Pastiche, Pâtissier.)

<< Précédent

Suite >>

Rechercher dans cet ouvrage :

Imprimer cette page

Argot musical : Tympaniser.

Tympaniser. — Assourdir quelqu'un de ses plaintes ou de ses réclamations, l'agonir d'injures. Cet argotisme, synonyme de tanner, assimile la membrane du tympan de l'oreille... Suite

Cliquez ici pour lire d'autres argots musicaux.

Copyright © metronimo.com - 1999-2017 - Tous droits réservés - Déclaration CNIL 1025871